Blog

Déjà?

Non, sérieusement, qui a tourné les pages du calendrier aussi vite?

what.gif

Je suis drôlement en retard pour les bons voeux d’usage. J’espère que le Père Noël aura mis plein de bons livres sous le sapin pour chacun d’entre vous!

2018 ayant été une année plutôt mitigée point de vue écriture, je préfère passer rapidement sur le bilan. Au titre des satisfactions, la parution de deux nouvelles dans Malpertuis IX et Ténèbres 2018. Et bien sûr, la reprise du Projet Alice, qui devrait ressortir tout bientôt aux Editions du 38.

Projet_alice_WEB1_1512

La suite, Mémoire morte, affiche déjà 50’000 sec. Ça avance, et ce n’est pas le seul projet en route. J’espère en boucler le plus possible dans les prochains mois.

Je vous souhaite à toutes et à tous une année haute en couleurs, riches en découvertes, et pleine de petits et grands bonheurs. À très bientôt!

snowflake

 

Un petit clone?

Quand les envies d’écriture et les projets dépassent nettement la capacité en temps pour les réaliser… On se laisserait volontiers cloner!

C’est d’ailleurs dans la thématique… Les corrections éditoriales de la nouvelle version du « Projet Alice » sont (presque) terminées. Retrouver Ellie, Sean et le reste de l’équipe m’a fait très plaisir et après discussion avec ma super éditrice, j’ai décidé de me lancer dans la suite de leurs aventures. Même si ce tome 2, baptisé « Mémoire morte » n’était à l’origine pas prévu, je sais que beaucoup de lecteurs l’attendaient, et j’espère le boucler au plus vite.

image

Voilà donc un premier projet, mais je vais tenter le pari d’en mener deux de front. Le premier épisode des « Chroniques de l’Après-Voile » est déjà bien entamé, et je m’amuse comme une petite folle avec ce récit d’urban-fantasy délirant à base de blagues au 36è degré et d’hémoglobine.

image

Donc, si parmi vous quelqu’un aurait une machine à cloner (ou un retourneur de temps, ou tout autre système identique), contactez-moi, je suis preneuse! 🙂

Ténèbres 2018: le sommaire!

Pour son 20è anniversaire, L’anthologie Ténèbres s’offre 400 pages de frissons!

J’y signe une nouvelle intitulée « Auto… Stop », un récit inspiré de faits réels.

« Il pleuvait, il faisait nuit. Mais même s’ils semblaient sympathiques et mignons, prendre ces deux garçons en stop n’était pas une si bonne idée… »

Et voici le programme!

NOUVELLES AU SOMMAIRE DE TÉNÈBRES 2018

  • De fille en aiguille par Dola Rosselet
  • Custer et les vampires par Boris & François Darnaudet
  • D357 par Sophie Guizani
  • Le smartphone de Bouddha par Claude Mamier
  • Hans par Antoine Scala
  • Collage par Jay Caselberg (Traduction : Sabine Sur)
  • Le rêve du botaniste par Pascal Malosse
  • La bande à Lazare par Stéphane Mouret 
  • La marche du temps par Stéphanie Lamache
  • Divine laideur par Serena Gentilhomme
  • Le son porte loin dans le veld par Gustavo Bondoni (Traduction : Céline Le Vu)
  • Retour au foyer par Angela Slatter (Traduction : Audrey Favre)
  • Pour un brin de muguet par Sophie Guizani
  • Petite fille par Laurent Gautier-Le Goff
  • Sur la bonne voie par Mike Jansen (Traduction : Mathieu Prioux)
  • Sales gosses par Simon Boutreux
  • Souvenirs au bord du lac par Michael Haynes (Traduction : Anne Escaffit)
  • Les affres de la création par Stéphanie Lepage
  • Le roi des rats par Joshua Chaplinsky (Traduction : Michèle Zachayus)
  • Destins foudroyés par David Miserque
  • L’envol par Dean Venetza
  • Docteur Manchot par Guillaume Vaumartin
  • Le pantin par Jérémie Vidal
  • Calvaire par Steve Martins
  • L’absence par Marie Latour
  • La recette du bonheur par Erwan Bargain
  • Auto… Stop par Marlène Charine
  • Un sténopé de lumière par Julie C. Day (Traduction : Anne Escaffit

Tenebres2018

À la croisée des chemins

Il y avait bien longtemps que je n’avais plus donné de nouvelles par ici. Et je ne m’attendais pas à vous annoncer celle-ci: Je quitte mon éditeur, les Éditions NL.

Me voilà donc à la croisée des chemins, avec deux romans qui ont rencontré un bel accueil, mais qui se retrouvent sans maison, et d’autres projets en attente.

Cross-Road

J’espère vivement que le Projet Alice et Tombent les anges pourront revivre sous d’autres couleurs. Que la suite des aventures de Cécile et Merlin verront le jour. Et bien sûr, que les projets en cours de route ou en soumission trouveront eux aussi chaussure à leur pied.

L’existence d’auteur n’est pas une sinécure, les divers mouvements nés au cours des derniers mois, les disparitions de petites structures, les incohérences du monde numérique, tout cela le prouve au quotidien. Mais je continue d’y croire, grâce à vous, lecteurs, grâce à vos retours enthousiastes, vos encouragements. Merci à tous ceux qui ont fait un bout de chemin en compagnie de mes personnages et à très bientôt pour une autre aventure.

Up & down

En début d’année, j’étais focalisée sur un seul objectif: boucler « Ces messages d’ailleurs » à temps pour lui assurer de bonnes corrections et le voir prêt pour les Imaginales.

Mais voilà, les plans ne fonctionnent pas toujours comme on le souhaite… Plus les semaines passaient, moins je « sentais » ce roman. J’ai réalisé qu’il lui manquait « quelque chose » pour que l’histoire fonctionne. Mais sans pour autant trouver ledit quelque chose.

dontknow

Je tournais en rond, mes personnages commençaient à me courir sur le haricot… Ajoutez à cela 2-3 petits soucis extérieurs quin’ontrienàvoiraveclachoucroute, mais qui usent quand même… Bref, il valait mieux ne pas m’entêter à terminer dans l’urgence un récit qui m’aurait laissé un amer goût de bâclé.

Cécile et Merlin sont donc partis en congé temporaire dans un charmant coin de mon disque dur. J’en ai profité pour réviser quelques nouvelles à paraître cette année (Malpertuis et Ténèbres, la classe!). J’ai aussi découvert que quatre de mes nouvelles parues en 2017 et le Projet Alice concouraient pour le Prix Rosny aîné. Donc, à votre bon coeur, m’sieurs dames, –> votez pour moi! <–

Et puis, comme je ne tiens jamais longtemps sans céder à mon imaginaire… Je me suis lancée dans un nouveau projet. Un récit aux antipodes de mes deux romans publiés, mais qui me permet de renouer avec la SFFF. Pour l’instant, un vrai bonheur à écrire. Espérons que ça dure! Je vous tiendrai au courant au fil de ces « Cinq saisons » (le petit nom du projet).

Quelques images d’ambiance…

loup1loup4loup3