Petit retour en arrière

Sur ma première nouvelle publiée: « Le club des montagnards pâtissiers cynophiles ».

malpertuis-vii

Ce texte a une place toute particulière dans mon coeur. Premier texte sélectionné pour une anthologie (chez Malpertuis, excusez du peu), premiers pas dans le fantastique. Une histoire toute en tendresse et en douceur, malgré la thématique abordée, des personnages attachants et un titre… qui reste dans les mémoires! 😉

 

Un petit passage, au début de cette drôle d’histoire…

Thomas veut en finir avec la vie. Installé sur la rambarde d’un pont, il attend le moment parfait. C’est là qu’il va faire une drôle de rencontre…

« — Excusez-moi. Vous me laissez une petite place ?

Je me retourne, surpris, et manque de basculer dans le vide. Je me retiens de justesse et découvre un homme d’une trentaine d’années, cheveux roux en désordre et visage constellé de taches de son, accroupi sur la rambarde. Son manteau de pluie démodé claque au vent et il me sourit comme s’il venait de m’aborder lors d’une garden-party. Et flûte. J’ai attendu de longs jours avant de me décider, j’ai choisi l’endroit, la date et l’heure, même la météo était en accord… et voilà qu’un inconnu perturbe la mise en scène parfaite de mon suicide.

— Qu’est-ce que vous foutez ici ? dis-je sans dissimuler mon irritation. Vous voulez m’empêcher de sauter, c’est ça ?

— Oh, non, loin de là. En fait, je viens pour la même chose que vous. Vous me laissez m’asseoir ?

Son ton léger me surprend tellement que je m’écarte un peu. Il bondit à pieds joints sur mon banc improvisé, vacille, se rattrape d’une main.

— Pfiou ! On n’a plus vingt ans ! lâche-t-il en riant. »

 

Et l’avis d’un lecteur sur Babelio:

« S’il ne fallait qu’une seule raison de lire ce livre (et il y’en a 22 autres), ce serait pour découvrir la nouvelle de Marlène CHARINE, intitulée « Le club des montagnards pâtissiers cynophiles ».
Quand dès le point final on s’empresse de rechercher sur internet ce qu’un auteur a pu écrire d’autre afin d’y goûter encore, c’est que son style et sa pensée ont marqué ! Que dire de l’histoire ? Il s’agit d’une rencontre entre 3 personnes qu’un seul point commun rapproche : les tentatives de suicide. Bon, dit comme ça, ça a l’air glauque, mais pas du tout. c’est même un texte très amusant à lire, plein de toutes ces petites choses qui font la vie, la gourmandise, l’insouciance des animaux, et les histoires passées qui empiètent sur le présent… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s